Logo Beach Volley.jpg
Logo Volley-Zone.jpg

Les M15 Garçons qualifiés pour le Tour 6

Coupe de France Junior, Ils l'ont fait......Pour Antoine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Eric CHESTIER   
Lancer en même temps dans le bain de la coupe de France les cadets, les juniors et les espoirs masculins , c'est un challenge que bien peu de clubs peuvent se permettre. Le Goëlo a tenté le pari, un pari jouable mais c'était sans compter sur madame la poisse.

C'est une cascade de blessures diverses et variées qui tombent sur les équipes du club depuis quelques mois. Pour les juniors, comme le disait l'article de Ouest-France vendredi, malgré les blessures de Yohann Saliou et d'Alexandre Chestier, l'équipe va se serrer les coudes. L'effectif n'est pas pléthorique, et c'est avec six joueurs valides que nos juniors vont se déplacer à Vannes pour ce troisième tour de la Coupe de France. Mais samedi soir catastrophe, Antoine Patierno, notre capitaine, est à l'hopital.... Un instant envisagé le forfait n'est pas le truc du club, tout au moins sans avoir tout essayé. Du coup c'est avec Alexandre bien que blessé que nous allons faire ce déplacement périlleux. Affronter les juniors de Vannes qui évoluent en N3 et Prénationale ainsi que le Plessis Robinson dont deux joueurs « flirtent » avec le groupe Pro, si on ajoute que Kévin Chapelet s'est retourné les doigts sur un block en début de semaine, cela s'annonce compliqué.

C'est donc sans pression que l'ambulance jaune et bleue a entamé le combat contre nos voisins vannetais.

Les gars sont bien dans leur match, le sentiment de ne rien avoir à perdre semble les libérer. Thomas Lanotte prend les choses en mains, il va nous livrer deux matchs tout bonnement exceptionnels. Avec l'enthousiasme de Kévin, la qualité de réception de Thomas Francillette met dans un fauteuil Tommy Halleybonne qui distribue tant sur Thomas que sur Maxime Chubilleau des passes exploitées en autant de missiles qui s'abattent sur nos malheureux adversaires. Alexandre lui piaffe d'impatience de frapper le ballon, mais les consignes sont claires, pas de risque et c'est alors qu'il apprend que l'on peut aussi jouer au volley sans taper comme une marmule : le jeu avec le block adverse est un art, et ça marche. Mais les gars de Vannes ne sont pas des lapins de six semaines, ils s'accrochent tant et si bien que l'on bat des records de durée. Enfin à 35/34 une faute adverse nous libère...ouf 36/34 un set pour nous qui l'eut cru ?

Le deuxième set bien qu'acharné revient logiquement à nos hôtes 22/25. Le Tie-break ne commence pas au mieux, nous faisons la course derrière, mais avec l'enthousiasme on revient. Après le changement de coté on retrouve un Thomas Lanotte au four et au moulin, pas possible, il va éclater.. Mais non, sans faire de faute on conclue le tie-break 15/9

Une victoire, magnifique, mais l'expérience a déjà montré que ce n'est pas forcement le score parfait, il va falloir battre Le Plessis.

« On aurait dû vous bouffer vingt fois » me lance un supporter vannetais...Ben oui, mais en une fois ce sont les blancs du Vannes volley qui sont dans l'estomac briochin.

Le deuxième match commence sur les chapeaux de roues, nos adversaires parisiens ont encore le voyage dans les jambes. Ils arrossent en attaque et souffrent sur nos services. Heureusement que nous avions pris de l'avance, Maxime sent un début de migraine, il faut se concentrer sur le jeu, comme dirait notre coach de Pro B « Tant que l'os ne sort pas il n'y a pas lieu de s'arrêter » (méthode balkanique). Le Plessis revient mais trop tard, le premier set est pour nous 25/22. Et qu'il est important ce set dans le décompte final, mais pour éviter toutes surprises il faut absolument gagner le match.

Les parisiens sont maintenant dans leur match, et coté briochin ça commence à fatiguer. Nous sommes derrière. D'un coup, je vois arriver Maxime sur un pied, tel médor qui se serait pris la patte dans un piège à loup. « Je peux plus Eric, je peux plus » Bon, temps mort monsieur l'arbitre, claquage ? Non, crampe...ouf. Vu l'effectif, je suis obligé de me rappeler que j'ai été infirmier militaire. En faisant un peu durer le temps mort (on est en Bretagne tout de même), Maxime reprend le jeu sur un pied. Ménagé sur deux ballons par Tommy, il appelle le troisième. Nos adversaires ne prennent pas la peine d'aller blocker et Maxime leur envoie une mine qui fait un cratère dans la salle devant les yeux écarquillés des joueurs et des entraineurs adverses ainsi que des arbitres. Ils ne savaient pas que l'infirmier militaire, c'est le seul avec le marabout qui peut faire marcher les morts « Je vais fairrre soorrrtirrr le diable qui est dans ta jammmbbbe » (en africain dans le texte).

Mais, le retard pris ne se rattrape pas et le deuxième set file dans l'escarcelle parisienne 19/25.

Le tie-break encore une fois ne commence pas au mieux, et nous faisons la course derrière. Au changement de côté nous reprenons du poil de la bête et Maxime se hausse au niveau de Thomas Lanotte, poste 4, poste 3, poste 2 : ça mitraille...il se tourne alors vers moi et me lance « Ca me fait encore un peu mal au mollet.... » Ben voyons...

A 12/13 l'arbitre nous invente un doublé imaginaire....catastrophe. Ca discute, ça s'énerve et ce que je craignais arrive avec en l'espèce une récep foirée. 12/15 match perdu.

Quelle frustration, après tant d'efforts...mais c'est le jeu (ma pauvre Lucette) et l'arbitre n'est pas infaillible.

Il nous reste plus qu'à attendre le dernier match pour connaître nôtre sort. Victoire du Plessis 2/0 ou 2/1 nous sommes qualifiés, victoire de Vannes 2/0 nous sommes qualifiés et victoire 2/1, il faut sortir les calculettes, mais un rapide calcul me montre que nous sommes éliminés.

Vannes remporte le premier set 25/22. Plus que jamais supporter breton nous sommes avec les vannetais, mais le Plessis se bat et je vois la mère la poisse arriver avec son cabat, à un set partout ça va être la cata. Le portable sonne, c'est le président « Alors, t'en es où ? » Ben je suis en train de regarder un match de foot sur le terrain à coté, parce que moi 25/22, c'est pas le score du set, mais ce sont les chiffres de ma tension artérielle. Retour dans la salle 22/20 pour Vannes...ooouuuaaaaiss. 23/23... merde, si les parisiens gagnent ce set on va être obligé de les supporter. 24/23 pour Vannes et.......25/23..........ooouuuffff. On a réussi à ce qui ressemble fort à un petit exploit.

Les joueurs parisiens n'ont pas tous compris qu'ils viennent d'être éliminés, c'est l'effondrement. Nos amis vannetais sont heureux, nous nous sommes soulagés.

Il sera temps de voir pour la suite, aujourd'hui le groupe a été formidable... Bravo à Thomas Lanotte, Maxime Chubilleau, Thomas Francillette, Tommy haleybonne, Kévin Chapelet et Alexandre Chestier.

Antoine PATIERNO a été opéré dimanche matin et on espère le voir le plus tôt possible sur un parquet. Courage, nous sommes avec toi.

Dernière mise à jour : ( 13-12-2010 )
 
< Précédent   Suivant >

Centre de formation


Une victoire qui ne nous tendait pas les bras

Dimanche à La Closerie, on se demandait qui était le club recevant, tant le contraste était grand entre la généreuse délégation de Bellaing et nos 6 gladiateurs costarmoricains ! En effet, le stage à l'étranger de l'un, l'entorse de l'autre, l'indisponibilité d'un autre encore ont réduit le groupe à sa plus simple expression en ce beau dimanche ensolleillé.
Lire la suite...

Derniers articles :

  • Tous les articles
  • Les autres équipes


    Plus qu'une victoire pour prendre l'ascenseur

    C'est en effet ce qui manque à notre équipe de Régionale Masculine pour parachever ce superbe championnat qu'ils ont disputé cette saison ; et ils auront 3 matchs pour le faire ! Sans être acquis, cette issue est largement dans les cordes des joueurs de Pierre-Yves LE CAM et Cyrille WEICK, parfois relayés par Eric CHESTIER.
    Lire la suite...

    Derniers articles :

  • Tous les articles
  • Beach


    Championnat de Bretagne de Beach Volley

    Sous un soleil qui avait décidé de fêter l'arrivée de l'été, les jeunes de notre Académie de Beach, ont répondu présent à l'occasion des finales du Championnat de Bretagne 2015
    Lire la suite...

    Derniers articles :

  • Tous les articles
  • La vie du club ... et le reste


    Des stages pour tous en Février

    Les vacances de Février seront l'occasion de venir faire un peu de volley au Gymnase de La Closerie, pour découvrir ou se perfectionner.
    En tout cas, pour s'amuser !
    Lire la suite...

    Derniers articles :

  • Tous les articles
  • Suivez-nous

    Les partenaires


    Tous nos partenaires

    Partenaire Média

    Logo Virgin.jpg

    Championnat de France 2016 de Beach Volley

    Identification






    Mot de passe oublié ?
     Logo logo_live_ffvb.png
     Logo GENERALI.jpg

    Qui est en ligne