21/12 : En CDF, 4/4 ce week-end + M15 G et M13 G déjà qualifiés !

Toujours debout Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Webmaster   
La sévère défaite, la semaine dernière, à Saint Nazaire était venue reffroidir l'enthousiasme que les 3 matchs précédents avaient déclenché. Heureusement, au vu de la prestation face à Asnières, il semble que cette "contre-performance" (d'engagement) n'ait été finalement qu'un incident de parcours !

Car si les hommes étaient les mêmes chez les briochins, l'équipe, elle, avait un tout autre visage. Celui d'une équipe agressive, volontaire, solidaire et prête à ne rien lacher, à l'image de la percussion au sol entre Allan TARTERO et Roc LOGOLOGOFOLAU, qui allait contraindre Roc à finir le match sur le banc entre les mains du kiné.

Du coté d'Asnières, on notait les absences de FARJAUDON, blessé et resté à Paris et la présence très épisodique sur le terrain de HRUBY, légèrement blessé dans la semaine également. Pour autant, les Asnièrois commençaient la partie tambour battant et si la 1ère manche revenait à nos couleurs au prix de gros efforts (30/28), la 2ème allait être un long cavalier seul des franciliens et au bout une sanction très sévère 25/15, malgré les entrées de Louis-Paul RIBY et Pierre TANG TAYE que Nenad DJORDJEVIC envoyait au feu !

Coté Saint-Brieuc, on commençait à trembler à l'idée d'une fin de match très difficile, mais au retour des vestiaires, on constatait que le groupe s'était refait une santé et après une entame de set performante, il infligeait la même sanction aux banlieusards (25/14), avec un Jérémy HEBERT omniprésent et un Gavra MEDURIC précieux. Voilà déjà un point !

Le quatrième set aurait pu être celui d'une victoire primée, mais Mathias PATIN et les siens en avaient décidé autrement. Il fallait donc un 5ème set, comme au match aller, au cours duquel nous avions baissé pavillon 15/13. Le début de set et le 1/4 encaissé laissait craindre le pire, mais patiemment et avec beaucoup de lucidité, les homme de Captain Dalibor RADIC, recollaient pour tourner à 7/8 et prendre le terrain où les 4 sets précédents avaient été gagnés (superstition quand tu nous tiens...). C'était un bon présage, puisque les passes au cordeau de Maxime MOURIER allaient permettre à ses attaquants Matthew HOWE, Mark PLOTYZCER et Romain DELPECH de briller et d'emporter les 2 points précieux  d'une superbe victoire.

Si ces 2 points sont évidemment très importants pour notre compteur, l'engagement et la solidarité du groupe tout au long du match sont aussi des éléments porteurs d'espoir pour les prochaines rencontres toutes aussi décisives ! La lutte sera extrèmement difficile tant nous partons de loin, mais n'oublions pas que l'an passé nous n'avions que 5 points de plus après cette même 18ème journée, et surtout que lors des 8 dernières journées, nous avions marqué ... 18 points !

Rendez-vous le 2 mars prochain, pour soutenir notre équipe et la conduire à l'exploit face à Avignon !

Dernière mise à jour : ( 19-02-2012 )
 
< Précédent   Suivant >

Suivez-nous

Les partenaires


Tous nos partenaires

Partenaire Média

Logo Virgin.jpg

Donovan annonce Plessis-Robinson

Identification






Mot de passe oublié ?
 Logo logo_live_ffvb.png
 Logo GENERALI.jpg

Qui est en ligne