La N2 façon écureil !
Écrit par Eric CHESTIER   

Début de championnat réussi pour notre Centre de Formation "nouvelle formule". En effet, la conjoncture étant à l'économie, c'est un groupe "reserré" qui a eté associé à la préparation de l'équipe "pro".

Si l'on compte de nombreux départs, pour diverses raisons : professionnelles (Simon Ramard à Orgerblon et Baptiste Langlois à Cesson), pour des études (Clément Eichelberger à Harnes), d'autres ont préféré continuer l'aventure sous d'autres cieux (Vatéa Tauraa et Jonathan Fadier à Mende,  Benjamin Germain à Harnes, Yoann Saliou tout récemment à Saint Malo), seuls Cédric DA SILVA qui nous vient de Saint Jean de Braye et Pierre VIVIER qui a quitté Narbonne pour l'air vivifiant de la Bretagne, ont rejoint les rangs du Goelo. Il ne faut pas oublier Maxime CHUBILLEAU qui fait le saut de la Prénat à la N2.

Groupe restreint, mais de qualité puisque au milieu de ces jeunes Vlad RADOVIC fera office de "papa poule".

Pour un premier match, le groupe, renforcé de Quentin RICHARD, s'est fait les dents sur les joueurs expérimentés de Chaville. Après un premier set de rodage perdu 24/26, les bretons allaient démontrer de belles attitudes en remportant les deux sets suivants 25/18 et 25/19. Un petit coup de mou allait permettre aux parisiens de se refaire pour emporter le quatrième set 25/23. Sans trembler nos jeunes allaient s'attribuer les deux points de la victoire, 15/9 au tie-break avec une très bonne prestation d'un central new look : Robin HUTREL.

Pour le deuxième match, on gardait la banlieue parisienne puisque ce week-end nous accueillions Esbly Val d'Europe. En fait, d'opposition il n'y eu point, ou peu. En une semaine, nos gars ont laissé leur fébrilité au vestiaire. Si on excepte la qualité de services perfectible, chacun a trouvé ses marques, à l'image d'un Habibi MAOULIDA en grande progression, un Cédric très prometteur à la passe et un Arthur RIBOUS ou un Pierre VIVIER à la grande séreinité. Avec un Vlad toujours présent au centre et un Quentin toujours là en défense, les banlieusards parisiens ont eu du mal à exister dans les deux premiers sets 25/16 et 25/17. Il aura fallu une déconcentration coupable pour voir nos adversaires mener dans le troisième set 16/18, mais c'est sur une "fixe" rageuse de Vlad que le match se terminait 25/23.

5 points de pris sur 6 possibles, l'écureil costarmoricain commence à engranger les points pour un hiver qui risque d'être rude. En effet, avec un groupe "fusionnel" entre la LBM et la N2, cela sera bénéfique pour le niveau du centre de formation, mais impliquera que nous n'aurons pas le droit à la blessure de trop. Une absence chez les pros aura une influence directe sur la N2. Faisons donc le plein de points avant d'aller défier les "Chti's" et d'obtenir le plus vite possible le maintien, objectif désigné de cette saison.

Dernière mise à jour : ( 01-10-2013 )